abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Pour freiner la déforestation et mieux protéger l'environnement, la Côte d'Ivoire expérimente une nouvelle variété de cacao et une nouvelle méthode culturale

"La Côte d'Ivoire mise sur le cacao durable", 1er octobre 2019

La Journée internationale de cacao se tient ce mardi (01.10). Pour ne pas perdre sa place de leader mondial, la Côte d’ivoire a mis en place de nouvelles méthodes plus respectueuses de l’environnement...

La Côte d’Ivoire, pays essentiellement agricole, ne compte aujourd’hui plus que deux millions d’hectares de forêts. Pour freiner la déforestation à travers l’agriculture et principalement la culture du cacao, une nouvelle approche de développement visant à la restauration des forêts et la biodiversité est mise en place dans le milieu agricole. C’est ce qu'explique Vincent Ehougba, coordonnateur national de la filière café-cacao, à l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER). 

"Les bonnes pratiques agricoles, c’est comment produire du cacao en quantité et de bonne qualité. Donc nous nous mettons un accent sur l'agroforesterie. Aujourd’hui, il ne s’agit plus de faire du cacao en plein soleil. Dans toutes les exploitations de cacao, nous introduisons des essences forestières et des essences fruitières pour récréer un écosystème favorable au développement de la culture du cacao. Donc ça permet au producteur de produire plus longtemps sur son exploitation et avec un rendement constant.’’

Pour éviter que cette nouvelle méthode ne pénalise le producteur de cacao en termes de rendement, une nouvelle espèce de cacao baptisée Mercedes a été mise au point par des scientifiques ivoiriens...Cette variété hybride offre une précocité de croissance et un meilleur rendement. Selon Vincent Ahougba de l’ANADER, ce nouveau cacao est donc plus rentable...

"Pour cultiver le cacao Mercedes, il faut aussi planter beaucoup d’arbres. Parce que cette espèce ne supporte pas le soleil. Et puis pour cette nouvelle variété, nous utilisons le compost. Le compost est bio et protège mieux le sol que les produits chimiques."...Avec cette espèce, il respecte l’environnement...