abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Rép. dém. du Congo : Des associations menacent de déposer plainte contre Airtel, Africel, Orange et Vodacom si elles ne rétablissent pas l'accès à internet coupé pendant les élections

« RDC : une procédure de justice pour rétablir Internet », 4 janvier 2019

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), le Mouvement Citoyen Les Congolais Debout et l’Institut de recherche en droits humains (IRDH) ont sommé les entreprises de télécommunication VODACOM, AIRTEL, ORANGE et AFRICEL de rétablir l’accès à l’Internet, sans délai, sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo (RDC), à défaut, des plaintes seront déposées, pour violation des droits de l’Homme dont la jouissance et l’exercice passent par le droit d’accès à l’Internet.

La procédure judiciaire énoncée ci-dessus est déclenchée à Kinshasa, par une centaine d’abonnés aux services des entreprises de téléphonie mobile...

L’acte barbare d’interrompre l’accès à l’Internet porte atteinte aux droits garantis par la Constitution de la République ainsi que des instruments internationaux des droits de l’Homme dûment ratifiés par la RDC...

Story Timeline