abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Rép. dem. du Congo: A l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, les écologistes invitent les entreprises minières à mieux respecter l'environnement

"Les entreprises minières accusées d’entraver l’action du ministère de l’Environnement", 5 juin 2015

A l’occasion [La Journée mondiale de l’environnement] en RDC, le Parti écologiste congolais (Peco) appelle les entreprises minières, « qui empêchent le ministère de l’Environnement de jouer son rôle de sentinelle », à respecter l’environnement. Le député Didace Pembe, président du Peco, dénonce le désordre entretenu notamment dans le secteur minier : « Le constat est amer surtout dans le secteur minier, car il y a une très grande crise interinstitutionnelle. Les exploitants miniers refusent que le ministère de l’Environnement joue son rôle de sentinelle. [Les miniers] veulent tout gérer eux-mêmes. Alors, je ne vous dis pas les dégâts que cela occasionne.» A ce désordre s’ajoute « la pollution de bouteilles d’eau plastiques sur toutes nos rivières en RDC, sans compter le fait que l’Etat pratiquement s’est dérobé de sa mission qui consiste à contrôler, à réparer et à punir.» Par contre, a-t-il fait remarqué, dans le bassin du Congo, « seule la RDC a un taux de déforestation le moins élevé. Cela pourra vous paraître paradoxal, mais c’est la réalité.»