abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

Rappel de voitures : GM admet de graves négligences [Etats-Unis]

La patronne de General Motors [GM], Mary Barra, n'a pas eu de mots assez durs pour décrire les graves négligences dont s'est rendu coupable le groupe pendant une dizaine d'années et qui ont provoqué la mort de 13 personnes, selon General Motors…Une quinzaine d'employés…ont été licenciés pour avoir minimisé les problèmes et empêché l'entreprise d'y remédier dans un temps acceptable…GM a laissé passer dix ans entre les premiers accidents (en 2004) et le rappel des voitures défectueuses (en 2014). Des voitures qui menaçaient pourtant de s'arrêter brutalement sur la voie, du fait d'un défaut du système de démarrage…GM a fourni à travers cette histoire un « modèle d'incompétence »…[L]e groupe veut montrer qu'il prend ses responsabilités : il va proposer un fonds d'indemnisation pour les victimes, qui pourrait peser lourdement dans ses comptes. [Fait aussi référence à Toyota]