Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/‘tribunal-sur-le-congo’-documentaire-révèle-les-responsabilités-du-gouvernement-et-des-entreprises-multinationales-dans-le-conflit-de-la-rép-dém-du-congo#c161373

Entretien : Tribunal sur le Congo: Un film virtuel?

Auteur: JamboRDC, Publié le: 18 August 2017

(22 Juillet 2017)

Loin d’être virtuel, le film de Milo Rau, le Tribunal sur le Congo ; est un film peu fictif qui fait parler les témoins et les victimes réels. Il a été conçu pour amener les politiques à comprendre le besoin du peuple Congolais de la  justice en établissant les responsabilités des uns et des autres. 

Dans une conférence de presse, le concepteur Milo Rau, a expliqué largement le contenue du documentaire réalisé sur le massacre des populations civiles à Mutarule et l’exploitation minière par la firme Banro mining dans la province du Sud-Kivu...

Nous avons organisé le tribunal sur le Congo ici à Bukavu et à Berlin depuis 2015 sur les derrières de massacres qu’il y eu ici et de déportation des personnes qui sont chassées par de grandes entreprises de concession minière. On s’est demandé comment cela pourrait se passer ainsi, quelle est la politique du gouvernement, de l’Union européenne, des entreprises, des rebelles (…) ?...

Nous avons interrogé une soixantaine de personnes dont les paysans, le gouvernement, les entreprises, les rebelles, les creuseurs, les avocats et les militaires, pour arriver à une sorte de jugement, pour savoir pourquoi ces massacres ne s’arrêtent pas. Nous sommes partiS de Mutarule et du cas Banro mais il y en a plusieurs. Et pour nous, c’est un début...

Tout lire

Entreprises concernées: Banro