Etats-Unis : Une employée enceinte accuse Google de discrimination ; avec une déclaration de l'entreprise

Auteur: Perrine Signoret, Numerama, Publié le: 8 August 2019

« Une employée accuse Google de discrimination parce qu’elle était enceinte », 7 août 2019

Alors que Google vient juste de verser 10 millions d’euros à des plaignants qui l’attaquaient pour discrimination en raison de l’âge, voici que l’entreprise est accusée de discriminer une femme enceinte. Une employée a écrit et transmis en interne un mémo dans lequel elle raconte son harcèlement par ses managers...

Le mémo s’intitule «  Je ne retournerai pas chez Google après mon congé maternité, voici pourquoi »...

Elle accuse son manager d’avoir multiplié les remarques déplacées sur sa grossesse. L’employée — elle-même manager d’une petite équipe — a alerté les ressources humaines du mauvais traitement qu’elle subissait. Elle aurait fait l’objet de représailles après ce signalement. « On m’a dit de ne pas m’inquiéter car des mesures importantes étaient en place chez Google pour éviter ceci. [Mais] presque immédiatement après cette discussion, l’attitude de mon manager envers moi a changé, et drastiquement », détaille-t-elle. Elle explique que durant des mois, il lui a envoyé des chats et emails virulents, a mis fin à certains de ses projets, l’a ignorée et l’a humiliée devant d’autres employés...

Google a répondu via un communiqué que ses politiques en matière de harcèlement étaient très claires et qu’aucune affaire n’était « laissée de côté ». Il n’a pas réagi sur le cas précis...

Tout lire

Entreprises concernées: Alphabet Google (part of Alphabet)