abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Souapiti : les communautés déplacées confient leurs peines à Human Rights Watch

Yasmin Diagne a abordé la situation des réinstallations et des déplacements provoqués par ce projet de 450 mégawatts...qui « a provoqué le déplacement d’environs 16 000 personnes, contre 48 000 personnes initialement prévues »...l’imposante infrastructure «inondera 250,13 Km2 de terres y compris à peu près 42 km2 de cultures et plus 550 000 arbres », informe-t-elle...elle rappelle que « le gouvernement qui a déplacé 50 villages en 2019 et a annoncé son intention de déplacer des dizaines d’autres en 2020. »...

...des dizaines d’habitants déplacés...déclarent « qu’ils avaient toujours du mal à nourrir leurs familles adéquatement », parce que « leurs terres agricoles ont été inondées. »...« la plupart des déplacés sont des agriculteurs. Ils cultivent la terre depuis plusieurs générations. Et ils ont besoin de la terre...Et comme ils sont déplacés, leurs terres on été inondées, ils auront du mal à faire nourrir leurs familles.»

Les communautés qui reconnaissent recevoir de l’assistance, jugent «insuffisante » la dotation qui leur est faite. L’un de leurs membres confie à Human Rights Watch que «nous avons consommé tout en un mois. »...

«Les gens attendent jusque aujourd’hui ces moyens de subsistance. » rapporte Yasmin Dagne qui ajoute que « même, les premières familles déplacées en 2018 ont déclaré n’avoir reçu jusqu’à présent aucune aide leur permettant de substituer les cultures ou d’avoir de nouveaux moyens de subsistance. » 

En guise de recommandation, sans délai, «le gouvernement devrait fournir l’assistance immédiate. L’assistance alimentaire et  monétaire immédiates», précise la chercheuse de Human Rigths Watch. Et d’ajouter que «le projet devrait assurer l’accès à l’information relative à la réinstallation… »...

Story Timeline