abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Travail-Asie : Victimes chinoises de la traite en Belgique

...[Les] marchands de l'esclavagisme moderne exploitent les voies du transport aérien international... L'identification de ces victimes...reste difficile car elles croient toujours qu'elles vont travailler légitimement dans un emploi bien rémunéré. S'ajoute à ce problème le laxisme des contrôles chez certains transporteurs internationaux... Selon le rapport de l'ONUDC, la plupart des victimes de la traite des êtres humains originaires d'Asie de l'Est sont des femmes et des filles et sont souvent exploités à des fins sexuelles. Des cas de traite des êtres humains pour une exploitation dans le travail forcé ont également été détectés. « Les compagnies aériennes peuvent aider à mettre fin à ce commerce », estime Christopher Lowenstein-Lom de l'OIM [Organisation internationale pour les migrations].