abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

Le contenu est également disponible dans les langues suivantes: English, español, Português, Русский

Bulletin

5 Avr 2022

Défenseurs des droits de l'homme et entreprises en 2021: Protéger les droits des personnes au service d'une transition juste

Shutterstock

Les défenseurs des droits de l'homme (DDH) protègent nos communautés, nos droits, nos ressources naturelles et notre planète commune. Ils sont des leaders essentiels du mouvement mondial pour la justice climatique et une transition juste vers des économies vertes, soulevant des inquiétudes sur les risques et les préjudices associés à des opérations commerciales irresponsables et défendant des solutions durables. Pourtant, ils sont confrontés à des risques intolérables. Comme le révèlent nos données, ceux qui sont à l'origine de la transition juste font l'objet d'attaques soutenues- ils sont la cible de gouvernements, d'entreprises et d'autres acteurs non étatiques qui recourent à la violence, à l'intimidation, à des campagnes de dénigrement et au harcèlement judiciaire.

Notre analyse montre que les attaques de 2021 ont eu lieu dans toutes les régions du monde et dans presque tous les secteurs d'activité. Principales conclusions:

  • Parmi les 615 attaques que nous avons suivies en 2021, près de 70 % visaient des défenseurs des droits climatiques, fonciers et environnementaux
  • Les cinq secteurs les plus dangereux sont liés aux ressources naturelles
  • 247 attaques ont été enregistrées en Asie et dans le Pacifique (40%) et 190 en Amérique latine (30%) ; la plupart des attaques ont eu lieu en Inde (49), suivie du Mexique (47) et des Philippines (44).
  • 76 personnes qui défendaient leurs droits contre des opérations commerciales préjudiciables ont été tuées et au moins 88 cas de menaces de mort et d'intimidation ont été enregistrés
  • Le harcèlement judiciaire est le type d'attaque le plus courant contre les DDH en 2021 (60%)

La protection des droits des défenseurs des droits de l'homme et des libertés civiques est essentielle pour favoriser le changement en vue d'une transition juste vers une économie sans carbone et un monde plus équitable et durable. Les entreprises sont soumises à une pression croissante pour respecter les droits de l'homme, à mesure que les lois et réglementations relatives à la diligence raisonnable en matière de droits de l'homme gagnent du terrain et que les investisseurs se concentrent sur les aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) des sociétés de portefeuille. Une diligence raisonnable efficace en matière d'environnement et de droits de l'homme repose également sur l'engagement avec les défenseurs des droits de l'homme, ce qui aide les entreprises et les investisseurs à réduire leurs risques et à créer une valeur à long terme pour toutes les parties prenantes.

Protéger les droits des personnes au service d'une transition juste

En 2021, le Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme a recensé 615 attaques contre des DDH qui faisaient part d’inquiétudes sur les violations des droits de l’homme émanant des entreprises. Qu'est-ce que cela signifie pour notre effort mondial de lutte contre la crise climatique?

Résumé pour les investisseurs

Les raisons pour un meilleur soutien des investisseurs aux défenseurs de la transition juste vers les économies vertes