abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb
Réplique d'ONG

Réplique d'ActionAid à la réponse de Mattel

« ActionAid France dénonce l’inaction de Mattel », 4 février 2020

ActionAid France demande à Mattel de…cesser immédiatement les violences sexistes et sexuelles dans ses usines. [A]près la publication du… « Barbie se moque des droits des femmes », réalisé avec le China Labour Watch,...Mattel répond au Business & Human Rights Resource Centre qu’un audit…dans l’usine Foshan Mattel par la fédération internationale de l’industrie du jouet (ICTI) [avait trouvé]...« qu’aucune violation des critères d’octroi de son label » n’a été recensée.

ActionAid France et China Labor Watch soulignent depuis de nombreuses années que les audits sont inefficaces pour mettre au jour les violations des droits dans les usines. Mattel oppose le respect formel de règles inadaptées aux témoignages et informations de première main recueillies sur place, auprès des premières personnes intéressées, par une enquêtrice du China Labor Watch. [Le témoignage]...[des] ouvriers se voit littéralement « balayé » par la multinationale...

…Alice Bordaçarre, chargée de campagne Droits des femmes à ActionAid France : « La réponse laconique de Mattel est alarmante [et]…[refusant] de prendre ses responsabilités cause tous les jours de nouvelles violences. Il faut que Mattel agisse au plus vite contre les violences sexistes et sexuelles et garantisse un environnement de travail sûr. Nous demandons à Mattel de rendre publique sa politique de lutte contre le harcèlement sexuel ».

[Le Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme a contacté Mattel pour réagir à ce communiqué d’ActionAid. Mattel nous a renvoyé à sa réponse précédente disponible ici (en anglais)]