abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Déchets toxiques : Trafigura dédommage la Cote d’Ivoire mais nie toute responsabilité

Trafigura, l’affréteur du navire Probo Koala qui a déversé 580 tonnes de déchets toxiques à Abidjan en août 2006, a annoncé qu’il verserait 198 millions de dollars à l’Etat ivoirien pour couvrir les frais de dépollution et de soins aux milliers d’habitants affectés par les produits toxiques. Mais l’entreprise continue à nier toute responsabilité dans cette catastrophe, pourtant due aux violations des conventions maritimes internationales et qui a fait une dizaine de morts... La Convention de Bâle qui régit le contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux, interdit en effet l’exportation de ces déchets en direction des pays en développement. [fait aussi référence au propriétaire du Probo Koala (Prime Marine)]

Part of the following stories

Trafigura lawsuits (re Côte d’Ivoire)

Côte d’Ivoire : Trafigura versera plus de 150 millions d’euros pour indemniser les victimes des déchets toxiques & rembourser les frais de dépollution