abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

25 May 2022

Author:
Reclaim Finance

Le courtier Marsh & McLennan assurerait le projet EACOP de TotalEnergies ; une “bombe climatique” selon une ONG

" TotalEnergies en voie d’assurer son projet EACOP", 19 mai 2022

Le projet EACOP (East African Crude Oil Pipeline) de TotalEnergies pourrait trouver une assurance grâce au courtier Marsh & McLennan. Le Financial Times vient de révéler que le leader américain assumait ce rôle malgré les protestations de ses salariés. Ce projet envisagé entre l’Ouganda et la Tanzanie est une “bombe climatique” développé à rebours des recommandations scientifiques et de l’AIE pour limiter le réchauffement à 1,5°C. Reclaim Finance condamne le soutien de Marsh & McLennan au projet EACOP et appelle les acteurs financiers opposés à EACOP à sanctionner TotalEnergies, à commencer par voter contre son faux plan climat le 25 mai prochain.

Le développement de EACOP ... produirait chaque année plus de 34 millions de tonnes de CO2, détruirait la biodiversité de ces régions et déplacerait plus de 100 000 personnes. Une aberration au regard des recommandations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) qui rappelle l’urgence climatique et de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) qui confirme l’importance de ne plus développer de nouveaux projets pétroliers et gaziers pour limiter le réchauffement climatique à 1.5°C...

20 banques et plus de 8 assureurs ont annoncé qu’ils refuseraient de soutenir le projet. Parmi ces assureurs se trouvent les français AXA, SCOR mais aussi Munich Re, Zurich, Allianz, AXA, SCOR, Swiss Re, Hannover Re. Les quatre principales agences européennes de crédit à l’exportation (France, Allemagne, UK et Italie) ont également annoncé qu’elles ne soutiendraient pas le projet.

Si nombre d’acteurs financiers français se sont engagés à ne pas soutenir directement le projet EACOP, ils continuent cependant de financer et d’investir dans l’entreprise sur les marchés. Ils participent donc indirectement à l’émergence de ses nouveaux projets pétroliers et gaziers comme EACOP qui ne pourrait pas voir le jour sans le soutien des financeurs de TotalEnergies...

Timeline