abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

3 Mar 2022

Author:
Forbes

Guerre en Ukraine : De plus en plus d’entreprises coupent les ponts avec la Russie

Jeudi 3 mars, le géant de l’ameublement IKEA a décidé d’interrompre ses activités en Russie, notamment en fermant ses magasins et en cessant de s’approvisionner dans le pays ainsi qu’en Biélorussie. La société suédoise rejoint ainsi une liste de plus en plus longue d’entreprises telles que Netflix, Dell, Google et Ford qui prennent leurs distances avec la Russie après l’invasion de l’Ukraine.

Selon un communiqué des entreprises en charge des magasins et de l’approvisionnement d’IKEA, « l’énorme impact humain » de la guerre, ainsi que les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, ont incité le géant suédois de l’ameublement à fermer ses magasins en Russie...

Mercredi 2 mars, l’entreprise technologique Oracle a indiqué sur Twitter qu’elle avait « déjà suspendu toutes ses opérations dans la Fédération de Russie »...

La chaîne de magasins de vêtements H&M a également déclaré fermer temporairement ses boutiques en Ukraine pour des raisons de sécurité. En outre, H&M a temporairement interrompu ses ventes en Russie...

Le constructeur automobile Ford a annoncé suspendre ses véhicules utilitaires JV en Russie « jusqu’à nouvel ordre. »

Apple a déclaré avoir mis en pause les ventes de ses produits en Russie...

Snap, la maison mère de Snapchat, a déclaré que la plateforme sociale a cessé de diffuser des publicités en Russie, en Biélorussie et en Ukraine. La société va également arrêter les ventes publicitaires en Russie et en Biélorussie. Enfin, Snap a promis de verser 15 millions de dollars aux organisations qui aident les Ukrainiens.

Mardi 1er mars, un porte-parole de BMW a déclaré que l’entreprise « arrêtera sa production locale et ses exportations vers le marché russe jusqu’à nouvel ordre ». Le constructeur automobile « condamne l’agression contre l’Ukraine. »...

Timeline